Les véritables gâteaux de Noël

Noël approchant à grands pas, j’avais envie de partager avec vous deux recettes que j’affectionne particulièrement. Il s’agit de mes petits biscuits préférés pour les fêtes de fin d’année. N’hésitez pas à m’envoyer vos photos si vous tentez ces préparations !

Les gâteaux traditionnels

Pour une vingtaine de biscuits

  • 250 g de farine
  • 100 g de sucre en poudre
  • 100 g de beurre ramolli
  • 40 g de poudre d’amandes
  • 1 œuf
  • 1 demi-sachet de levure
  • De la cannelle, du gingembre, de la muscade ou encore des zestes d’orange ou de citron, selon les goûts

Préchauffez le four à 200°.

Commencez par mélanger ensemble la farine, la levure, le sucre et la poudre d’amandes.

Ajoutez le beurre bien ramolli, et l’œuf. Mélangez de préférence à la fourchette le temps d’agglomérer tout ça puis à la main afin de former une boule.

Ajoutez les épices de votre choix, ou bien séparez la pâte en morceaux égaux et ajoutez plusieurs épices afin d’obtenir différentes sortes de biscuits.

Étalez la pâte et badigeonnez-la légèrement de jaune d’œuf pour la rendre brillante.

Découpez les formes de votre choix, sapin, étoile, Père Noël…

Disposez les gâteaux sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et faites cuire 8 minutes en surveillant bien.

Les gâteaux alsaciens

Bien que je n’ai pas de racines alsaciennes, j’aime beaucoup en période de fête piocher dans les recettes de cette région. Certains des gâteaux que je préfère font partie des trésors alsaciens, voici ma version des lunes sablées.

Pour une trentaine de biscuits

  • 280 g de farine
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 210 g de beurre
  • 70 g de sucre
  • Un sachet de sucre vanillé et une cuillère de sucre glace

Préchauffez le four à 190°.

Mélangez à la main la farine, la poudre d’amandes, le beurre et le sucre.

Roulez la patte obtenue pour en faire un long boudin et coupez des tranches à retravailler en forme de lune.

Aplatissez-les légèrement et disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Enfournez pour 10 minutes, attention les gâteaux ne doivent pas colorer !

Dès qu’ils sortent du four, les saupoudrez d’un mélange sucre glace et sucre vanillé et laissez refroidir.

Conservez dans une boîte hermétique quelques jours !

Joyeuses fêtes !

 

 

Réussir sa soirée d’Halloween !

La plus emblématique des fêtes anglo-saxonnes s’invite de plus en plus en France. Jolie occasion de se déguiser et d’abuser des confiseries, elle est appréciée des petits comme des grands. Voici mes idées préférées pour en faire un événement réussi !

Les origines

Halloween trouve ses origines dans la culture celte il y a environ 3 000 ans. La tradition voulait que l’on célèbre le 31 octobre la fin de l’année et que c’était l’occasion pour les morts de revenir sur terre afin de s’emparer de l’âme des vivants… La fête, devenue Halloween, doit son nom à l’expression anglaise All hallows’ eve, « la veille de tous les saints ».

Selon les croyances, il fallait donner aux esprits ce qu’ils souhaitent afin d’éviter leur châtiment. C’est de là que vient la tradition de faire du porte-à-porte en réclamant des friandises, le fameux trick-or-treat, un bonbon ou un sort !

Déjà à l’époque, les Celtes se déguisaient et portaient des masques ce qui leur permettait de passer inaperçus aux yeux des esprits.

Concernant les citrouilles, la légende veut qu’un fermier irlandais appelé Jack O’Lantern ait fait un pacte avec le diable. Condamné à errer sans but en raison d’une vie pleine de mensonges et de mauvais actes, il n’avait pour se situer qu’un charbon ardent placé à l’intérieur d’un navet sculpté. Après l’arrivée des Irlandais en Amérique, le navet devint citrouille !

La décoration

J’aime placer devant ma porte différentes citrouilles de toutes les tailles et de toutes les formes, qui apportent à la fois de la couleur et un bel effet automnal. On peut tout à fait peindre les citrouilles pour plus de fantaisie, comme dans les images qui suivent !

deco-exterieure-automne-chou-ornement-citrouilles-mai%cc%88s-fleurs

Quelques semaines avant Halloween, je garde précieusement les boites de conserve vides qui vont me servir de jolies lanternes. Je commence par les nettoyer soigneusement, j’ôte les étiquettes, puis avec un marqueur je fais diverses marques à l’endroit où je vais venir percer des trous.

À l’aide d’un foret de précision de 3,2 mm environ, je perce délicatement ma conserve.

diy-d-halloween-un-photophore-dans-une-conserve-de-recup

Ensuite je peins mes boîtes, à la peinture classique ou à la bombe, généralement en jaune et en orange. Je termine en plaçant une petite bougie chauffe-plat à l’intérieur et le tour est joué !

Les recettes

Il existe une infinité de recettes pour Halloween. On peut choisir de décliner le potiron de l’entrée au dessert, par exemple en réalisant un velouté de citrouilles aux épices, puis un Parmentier de canard au potiron et enfin une tarte à la citrouille, une préparation bien connue aux États-Unis.

ghost-shaped-meringues

Côté desserts, place à l’imagination : cimetière en Oréo émietté, cerveaux en pâtes d’amandes, meringues en forme de fantômes… Tout est permis !

Conseils déco : aménager sa pièce à vivre

La pièce à vivre peut-être votre salon, votre séjour ou bien un vaste local rassemblant les deux, avec une kitchenette et une salle à manger. Elle peut aussi être votre terrasse couverte, une large véranda ou un jardin d’hiver.

Elle n’a donc pas de définition précise, l’essentiel est qu’on s’y sente bien, que l’on soit seul ou en famille, ou aussi entre amis. Cette partie de l’habitation mérite sa part de décoration. Voici quelques conseils d’architecte-interieur.be pour la valoriser.

Faites régner une sensation d’espace

Récupérez le plus de surface possible. Sinon, usez des moyens classiques tels que la pose d’un miroir sur une façade pour une impression de grandeur. Préférez le salon à part pour ranger vos bibelots. Dans un tel local, les mètres carrés sont comptés pour que les occupants de la maison puissent jouir d’une sensation d’espace, garantie du bien-être.

Maîtrisez les couleurs

Quelles couleurs adopter pour une pièce à vivre ? Faites votre choix en fonction du résultat escompté. Les teintes apaisantes sont les couleurs douces comme le mauve. Si vous avez envie de plus de tonicité, optez pour le jaune. L’intemporel pastel est toujours admis, en plus il agrandit l’espace tout en mettant la lumière en valeur.

Toujours dans le même esprit de valorisation de l’espace, les teintes claires comme le beige, le blanc et ses nuances, sont privilégiées. Pour les amateurs de tableaux, sachez que les galeristes utilisent souvent un fond gris clair pour obtenir un contraste agréable à l’œil.

interieur-epure

Offrez-vous la possibilité de vous connecter

Une pièce à vivre se doit d’être fonctionnelle. En effet, elle est conçue pour qu’on puisse vaquer à nos activités préférées. Prévoyez donc assez de prises électriques pour vos équipements numériques.

Les ampoules LED conviennent bien pour l’éclairage indirect de la pièce. Optez pour les interrupteurs de bonne qualité. Envisagez un coin discret pour ranger vos fils et câbles.

Faites le bon choix du mobilier

Certes, réduire autant que possible la quantité de meubles est une idée pour gagner en surface. Cependant, mettez-y l’essentiel pour votre confort. Le meuble TV et la table basse design y trouveraient bien leur place, tout comme le canapé et les fauteuils associés.

Des modèles modulables de table basse existent sur le marché ; l’un d’eux, celui que vous préférez, peut vous servir de bureau provisoire dans votre pièce à vivre. Le choix du mobilier dépend de l’espace disponible. Que votre habitation soit un loft, un appartement ou fasse partie d’un immeuble, optimisez votre déco !

Il est à noter que les autres pièces d’usage telles que la cuisine et les commodités ne sont pas définies comme des pièces à vivre. Les décorateurs ne les ont pas pour autant délaissées.

Quelles sont les prochaines tendances mode ?

Le salon des tendances du prêt-à-porter « Who’s next » se tiendra en janvier prochain à Paris, l’occasion de découvrir ce qu’il faudra porter dans les prochaines semaines.

Le streetwear

Les influences streetwear devraient être partout lors du Who’s next ! On assume désormais les baskets portées avec une jupe, les chaussettes de sport remontées, le jogging sous les robes bariolées !

La star la plus iconique de ce style urbain est sans conteste la chanteuse M.I.A qui allie bijoux et matières ethniques, couleurs optimistes, rose fuchsia, bleu ciel, avec des pièces plus confortables. Certes cette tendance a besoin d’être assumée, car elle ne passe pas inaperçue, mais les bonnes associations créent un rendu vraiment intéressant !

mlc-nouveaux-combos

Recycler !

Le Who’s next accueille bon nombre de personnalités, mais parmi celles que l’on attendait le plus, la ministre indienne du textile a créé l’événement. Si elle s’est rendue sur différents stands, privilégiant les marques de son pays, elle a rappelé que le textile emploie 35 millions d’Indiens, et qu’il s’agit donc d’un secteur extrêmement important. Face aux polémiques de ces dernières années, concernant principalement les conditions de travail de ces employés exigées par de nombreuses marques occidentales, une tendance s’est révélée lors du salon, celle du recyclage.

L’industrie de la mode est la deuxième plus polluante au monde après le pétrole. Les consommateurs semblent délaisser de plus en plus la surconsommation, plus soucieux de l’environnement qu’autrefois, et quelques marques surfent déjà sur cette mode.

Ainsi on pouvait trouver sur certains stands le retour de matières brutes comme le denim, la corde ou encore le filet.

Une mode unisexe

Enfin, comme le signalait la directrice des achats des Galeries Lafayette récemment, ce que cherchent les consommateurs (même s’ils l’ignorent encore !) c’est ce côté androgyne du vêtement. La dentelle n’est plus réservée à la femme, les motifs floraux habillent les chemises d’homme, les mocassins se parent de couleurs plus flashy et ces messieurs ont droit à leurs accessoires. La masculinité se libère, le but étant presque de pouvoir s’échanger les pièces au grès des envies, peu importe le sexe.

Reste à savoir si le client sera séduit par ces idées qui tranchent avec les précédentes !

Améliorer son jardin à moindre coût

L’été est toujours pour moi l’occasion de profiter de mon petit jardin. Pendant l’année, je dois dire que je délaisse un peu mon coin de verdure et quand les beaux jours reviennent, il ressemble davantage à une friche qu’à un endroit agréable où se détendre. Cette année, j’ai décidé de l’améliorer en misant sur la récup, une solution à moindre coût qui m’a permis d’installer un potager !

Lire la suite